Présentation
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Visites

 43128 visiteurs

 1 visiteur en ligne

L'artiste - Archives expos
Vous pourrez venir voir mes autres tableaux à Kirwiller en Alsace pendant tout le mois de décembre ainsi que le 13 décembre 2009 où je serai présente à la Galerie Salon de thé La Fabrique d'Art au 20 rue Principale.

Encore un RDV en Alsace, et non pas des moindre !
La Salle de la Bourse à Strasbourg pour un w-e artistique les 19 et 20 décembre 2009.
Passez l'info à tous vos amis amoureux de l'art !


danielle-buchheit-salle-bourse-strasbourg-2009-1.jpg danielle-buchheit-salle-bourse-strasbourg-2009-2.jpg danielle-buchheit-salle-bourse-strasbourg-2009-3.jpg

 



Exposition Salle Poirel Nancy du 28 novembre au 20 décembre 2009

prix_lefranc_bourgeois_galerie_poirel2009.jpg

J'ai eu l'immense plaisir de figurer cette année parmi les lauréats, le prix Lefranc-Bourgeois m'a été attribuée lors du vernissage le 28 novembre 2009.
Un grand merci au jury qui m'a fait confiance!

Quelques photos à voir ici


J'ai eu l'occasion de retourner cette année encore à Bricquebec pour le salon Rampe Art. Merci à tous mes amis, clients et organisateurs Normands. Grosses bises à Anne, Jacques, Françoise et toute l'équipe de Rampe Art !

danielle-buchheit-rampe-art2009-1.jpg   danielle-buchheit-rampe-art2009-2.jpg


 

Ma première expo à la Place des Arts de Strasbourg avec une place à l'année.

danielle-buchheit-place-des-arts03-09-1.jpg  danielle-buchheit-place-des-arts03-09-2.jpg 

 


 


Beau week-end d'expo du 31 janvier et 1er février entre amis peintres et sculpteurs (Lucien Maré, Didier Kriebs, Alain) dans un lieu exceptionnel.


danielle-buchheit-chateau-de-courcelle04.jpg danielle-buchheit-chateau-de-courcelle01.jpg danielle-buchheit-chateau-de-courcelle02.jpg danielle-buchheit-chateau-de-courcelle03.jpg

 


 


danielle_alainS.jpg

2005 - Pour l'amour de l'art


Il commence les phrases, elle les termine. Il est attiré par la terre, elle par la peinture. Alain et Danielle Buchheit, mariés depuis douze ans, exposent en tandem jusqu'à dimanche en mairie. Bienvenue dans un univers merveilleux.

A peine franchie la porte de l'Hôtel de ville, les visiteurs débarquent dans un univers très particulier. Bienvenue chez les Buchheit. « L'ambiance que nous avons voulue créer, c'est celle que l'on retrouve dans notre maison de Folpersviller », expliquent en chœur Danielle et Alain. En 1993, ils se mariaient en mairie de Sarreguemines. Douze ans plus tard, c'est à une toute autre célébration que ces Sarregueminois convient la population. « Cette exposition, c'est un peu notre mariage artistique », lance le couple. On l'aura compris, ces jeunes gens âgés de 36 et 37 ans sont ici chez eux. Aux murs, les peintures chaleureuses de madame. Sur des tabourets devant les cimaises : les sculptures élancées à la Giacometti de monsieur. Dans leur antre de la rue Rechenmann, Alain a investi le sous-sol. C'est dans ces bas-fonds qu'il donne vie à des êtres merveilleux et fragiles façonnés dans l'argile. Danielle a installé son atelier sous les combles, plus près du ciel et des anges. C'est là qu'elle peint ces figures du Maghreb, du Tibet et de l'Inde et qu'elle poursuit sa recherche sans fin sur les portes. Les clenches, les poignets et les gonds la fascinent. L'artiste ne semble pas pouvoir s'expliquer cette attirance. Elle a perdu les clés : « Mon travail est motivé par les coups de cœur et l'émotion ». Dès le plus jeune âge, elle s'est amusée à copier les tableaux de Corot ou de Cézanne. Devenue entre-temps coiffeuse à Rémelfing et mère de deux enfants, elle n'a trouvé sa voie qu'en 2000. Depuis, ses toiles sont autant d'invitations aux voyages. De son côté, Alain a toujours eu une fascination pour la terre. Plus c'est sale, plus ce grand enfant est heureux. « J'aime travailler cette matière, ça met en éveil tous les sens ». En 2002, en découvrant une exposition de Cathy Sigward au Casino de Sarreguemines il se lance dans l'aventure et rejoint un atelier de passionnés. Le reste est du domaine du rêve : « Une nuit j'ai rêvé d'une tribu composée d'étranges personnages. Depuis, je m'efforce de les représenter et de leur donner une âme. On y trouve le guerrier, le philosophe, l'espion ou le roturier. Chacun a son rôle» Il en découle un monde mystérieux. Une civilisation à la fois futuriste et lointaine. Un mélange entre le réel et l'imaginaire, entre une œuvre de science-fiction et les membres d'une tribu ancestrale du bout du bout de l'Afrique.
Une magie que l'on ressent également en contemplant les sphères façonnées par le sculpteur. « Cette forme circulaire sans fin me fascine. J'y travaille la texture, le relief et les aspérités », explique cet infographiste sarregueminois qui n'a pas volé son surnom "d'archéologue de l'imaginaire".

Ph. M.

Paru le : 16-11-2005 (Républicain Lorrain - Sarreguemines)




Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^